Chronos : Les poèmes en vedette

Les jours s’écoulent sans que nous ne puissions jamais le retenir. Les mères voient leurs filles devenir plus belles qu’elles ; les pères leurs fils les surpasser en vigueur.

  • que la pendule......
    Ecrit par
    que la pendule m'offre un répit   un tout petit répit   juste le temps d'avoir le temps   de regarder au fond des choses   l'herbe et l'écume emmitouflées dans l'écorce des arbres

La somme des mémoires

mardi, 11 août 2015 14:44 Écrit par
Publié dans Chronos
Se défaire de ses vieilles peaux pelées par le temps, Celles qui se desquament dans les oublis enterrés, Celles qui pendent en lambeaux sur des mots arrêtés.   Quand l'épiderme abandonne ses épis superflus, Qu'il ne reste que le derme à vif dans le vent, Un regard qui dérive sur…

L'attente

mardi, 09 juin 2015 11:46 Écrit par
Publié dans Chronos
Que le soleil calcine les jours étirés,Que les étoiles laminent les nuits,Les derniers orphelins attendent.Ils tressent d'anciens songes défaits.Les heures expirées se décomposentÉventrées sur le fil ténu de l'incertitude.Derrière les fissures inavouées des mots,Dans les fractures béantes des écrits,Les espoirs déçus se ramassent à la pelle.

Au crépuscule de l'enfance

mercredi, 27 mai 2015 18:57 Écrit par
Publié dans Chronos
Dans les marécages asséchés des mémoires défaites, Quand toutes les traverses ne sont plus que stupeurs, Il ne reste sur des semblants révolus que des traces, Des vagues alluvions s'effaçant en sédiments altérés.   Reclus dans des vastes contrées aux lignes fuyantes Parmi les silhouettes diaphanes de fantômes hallucinés, Nous…

Les saisons dépolies

mardi, 19 mai 2015 18:05 Écrit par
Publié dans Chronos
Dans les mornes saisons dépolies, sur le fil suspendu de nos attentes, nous étendons des jours humides desquels dégoulinent les minutes.   Dans les lentes solitudes hyperboréennes, les discrètes résonances de nos voyages à travers les nuits frappées de mutisme s'éteignent dans la salle des pas perdus.   À la…

.... A jamais tourmenté

lundi, 18 mai 2015 17:54 Écrit par
Publié dans Chronos
Pourquoi faut-il que l'air agité de ce soir M'emporte doucement vers un autre rivage ? La fraîcheur des embruns réveille ton image Toujours là sur le sable où tu venais t'asseoir.   Où tu venais t'asseoir, les yeux pleins de lumière. Tu fixais l'horizon un peu plus chaque jour Alors…

Septembre

vendredi, 08 mai 2015 19:01 Écrit par
Publié dans Chronos
Ombres mouvantes sous la pluie Reflets d'autrefois Rêves perdus Innocence enfuie Septembre de mon enfance. Douces réminiscences Les feuilles mortes et les marrons L'odeur de l'encre et de la craie. Des visages et des noms longtemps oubliés Me reviennent en mémoire. Ô souvenirs comme des vagues de bonheur Se brisant…

Les damnés de la clepsydre

lundi, 27 avril 2015 22:23 Écrit par
Publié dans Chronos
Sur l'écheveau des solitudes, Des silences s'enfilent, Des maux tus se défilent Derrière des motus.   Par delà les regards abîmés, Dans des veines désertées, Il est une route en partance Vers des horizons givrés.   Dans les timides matins Des cœurs décharnés, Des processions en reptation Pleurent des larmes…

Bientôt

samedi, 25 avril 2015 17:13 Écrit par
Publié dans Chronos
Bientôt je n'aurai plus la force de courir, Plus la force de fuir dans le vert des acanthes Pour y bâtir la nef des forêts flamboyantes, Pour transformer la nuit en un lac bleu saphir.   Je marcherai sans crainte avec le souvenir De l'intime étincelle éclairant les soupentes, Des…
Nous suivre sur Facebook
Nous suivre sur Google+
Nous suivre sur Twitter